Notre approche

Afin de corriger les dysfonctions (perte de mobilité d’un tissu), nous utilisons différentes techniques ostéopathiques. Ces techniques sont exclusivement réalisées manuellement et nécessitent ou non la participation du patient (respiration, contraction musculaire, mouvement…). Selon le diagnostic ostéopathique établi au préalable et les besoins spécifiques du patient, nous pouvons proposer plusieurs approches thérapeutiques.

osteo paris 20 bébé adulte

Techniques structurelles

Elles s’adressent au système ostéo-articulaire. La mobilisation est effectuée soit dans le sens du blocage (techniques directes) soit dans le sens opposé (techniques indirectes). Nous retrouvons trois types d’outils thérapeutiques :

      • Le travail articulaire a pour principe de mobiliser doucement l’articulation (oscillation lente et répétitive) afin que l’articulation se relâche progressivement et retrouve son amplitude normale.
      • Les techniques d’énergie musculaires permettent de mobiliser l’articulation grâce à la force de contraction du muscle. Le patient réalise des « contractés-relâchés » contre la main de l’ostéopathe.
      • Les techniques de « thrust » permettent une libération rapide de l’articulation. A la suite d’une mise en tension, une impulsion rapide mais de faible amplitude est appliquée sur l’articulation en dysfonction. C’est lors de ces techniques que l’on peut parfois entendre un bruit articulaire (correspondant à l’éclatement d’une bulle de gaz). Ce type de technique reste toujours dans les limites du jeu articulaire physiologique et n’est jamais un acte exécuté en force.

Techniques fonctionnelles

Elles s’adressent aux fascias ou aponévroses (tissu conjonctif de soutien, il enveloppe chaque os, muscles, organes, nerfs…). On peut retrouver ces techniques sous le nom de fasciathérapie. Ce sont des techniques très douces, parfois imperceptibles, qui permettent un relâchement profond des tissus.

Techniques viscérales

Elles s’adressent aux organes internes présents dans l’abdomen (intestins, foie, estomac…), dans le thorax (poumons, œsophage…) et dans le cou. Grâce à une mobilisation douce des organes, l’ostéopathe peut relâcher l’enveloppe qui les entoure ou stimuler leur fonction.

Techniques crâniennes

Appelées aussi thérapie crânio-sacrée, ces techniques s’adressent au crâne et au sacrum (os situé à la base de la colonne vertébrale). Par des mobilisations très douces, l’ostéopathe restaure la souplesse des os du crâne, de la face, de la mâchoire et du bassin.

Fermer le menu